La croyance en un panthéon germanique mineur

cropped-45f4fc02-e6e0-4331-884f-e6beb4b46d3c2.jpg

Comme bien des religions polythéistes de l’antiquité européenne, la croyance aux divinités mineures est présente aussi dans le paganisme germanique.

  • Les Álfar appartiennent au monde aérien. Ce sont des divinités mineures plutôt farouches. On les associe parfois aux anges gardiens. Il existe une contrepartie féminine aux Álfar et ce sont les Dísir.
  • Les Svartálfar (les nains ou plus précisément les elfes sombres) sont une race de nains vivants sous la terre et s’occupent surtout des richesses minières.
  • Les landvættir sont des esprits associés à un pays. On dit que les Vikings ornaient la proue de leurs navires avec des têtes de monstres pour effrayer les landvættir d’une terre ennemie. La loi islandaise les obligeait à la défaire pour ne pas effrayer les esprits bienveillants lorsqu’ils arrivaient sur les rivages d’un pays allié.

La croyance est répandue que ces divinités mineures se doivent d’être conciliées pour se voir attribuer leurs bonnes grâces. Il est à noter qu’il existe une multitude d’autres créatures fantastiques dans la mythologie germanique qu’il n’est pas nécessaire de nommer puisqu’aucun culte ne leur est attesté (par exemple les trolls ou les Jötnar). Nous croyons que ces créatures existent vraiment, mais pas sous une forme physique. Et comme le mentionnait Svenbjörn Beinteinsson, « on ne peut pas les voir, mais on peut les sentir ! ».

Publicités