Les neuf mondes d’Yggdrasil

La conception cosmique dans le paganisme germanique se résume en un symbole fort connu de la mythologie germanique : l’arbre Yggdrasil signifiant « le coursier du redoutable ». Cet arbre que les spécialistes désignent comme étant un hêtre, un if ou un chêne selon les sources, plonge ses racines dans le firmament et ses branches dans la terre. Ses branches renferment les neuf mondes composant l’univers. Les neuf mondes sont les suivants :

  • Ásgarðr, le monde des dieux Æsir
  • Ljösálfheimr, le monde des elfes lumineux (les Álfar)
  • Vanaheimr, le monde des dieux Vanir
  • Jötunheimr, le monde des géants (les Jötnar)
  • Miðgarðr, le monde du Milieu (la Terre), le monde des humains
  • Múspellsheimr, le monde du feu
  • Niflheimr, le monde des brumes
  • Svartálfarheimr, le monde des elfes sombres (les nains)
  • Hel, le royaume de la mort
Publicités