L’ÉTUDE DE L’HISTOIRE, DE LA CIVILISATION ET DES LANGUES GERMANIQUES

La civilisation germanique prend son origine dans le Sud de l’Allemagne au 5e siècle avant notre ère. Elle s’est étendue sur les deux tiers de l’Europe pendant l’âge du fer celtique, romain, germanique ancien et germanique récent. Elle a terminé son expansion lors de la dernière vague d’invasions germaniques entre le 8e et le 11e siècle de l’ère commune, appelée l’époque viking.

Aujourd’hui, les nations et états fédérés ayant été constitués par les anciens peuples germaniques restent influents dans le monde entier : l’Angleterre, l’Allemagne, la Belgique, les Pays-Bas, le Luxembourg, la Suisse, l’Autriche, le Danemark, la Norvège, la Suède, l’Islande, les États-Unis, le Canada, l’Australie et la Nouvelle-Zélande, l’Afrique du Sud, pour ne nommer que ceux-ci.

Indéniablement, le paganisme germanique reste indissociable de l’histoire, de la civilisation matérielle et des langues de ces dits peuples germaniques. Sans l’histoire et les récits mythologiques, le paganisme germanique n’a pas de raison d’exister, car il se base sur les documents historiques et la mythologie germanique pour se renouveler et renaître des siècles passés.