Le paganisme germanique expliqué aux parents

Ce chapitre s’adresse aux parents d’enfants qui s’intéressent au paganisme germanique. En tant que parent, il est normal que vous soyez préoccupés par les intérêts et les temps libres de vos enfants. Le contraire serait plutôt décevant et inquiétant. L’auteur de ce site Web, fervent pratiquant du paganisme germanique et père de famille, pense exactement comme vous : il souhaite le meilleur sort pour ses enfants.

Soyez rassurés, vous n’êtes pas seuls à craindre cette religion puisque bien des préjugés circulent à son sujet. Tout le monde peut admettre que l’inconnu suscite la peur et c’est pour cette raison que si vous apprenez à connaître le paganisme germanique, vous apprendrez peut-être à l’aimer, du moins à l’accepter.

Sachez que si votre enfant a choisi le paganisme germanique comme religion, il n’a sans doute pas entrepris cette démarche spirituelle dans le but de vous contrarier. Il vous aime toujours autant, même s’il a choisi une voie spirituelle différente de la vôtre.

Sachez aussi que si un de vos enfants a choisi le paganisme germanique comme voie spirituelle, c’est qu’il croit que cela peut contribuer à son bonheur et à son développement personnel. De plus, soyez persuadés que votre enfant se sent en sécurité et cela le rend joyeux de pratiquer cette religion.

Le paganisme germanique est une véritable religion au sens où elle possède des croyances et des pratiques religieuses. C’est une religion originaire d’Europe du Nord qui s’est développée à l’arrivée des peuples germaniques il y a de cela plus de trois millénaires, donc avant l’avènement du christianisme.

Sachez que le paganisme germanique demeure une religion qui véhicule des valeurs morales anoblissantes telles que la fidélité, l’hospitalité, l’entraide et la persévérance pour ne nommer que celles-ci. Contrairement à ce que les gens peuvent croire, le paganisme germanique est une religion qui recherche avant tout la paix dans le monde.

Le paganisme germanique n’est pas construit sur le même modèle qu’une secte, dans le sens que nous n’avons pas de chef spirituel suprême qui s’enrichit monétairement au détriment d’une communauté de fidèles appauvris.

Mentionnons que le prosélytisme est mal vu dans le paganisme germanique. Vous savez comme sonner à la porte des gens le dimanche matin comme certains font ? Le fait de convertir par la force les gens à notre foi est un phénomène inexistant dans le paganisme germanique. De plus, nous favorisons la création de liens familiaux et une solidarité sociale parmi toutes les communautés humaines, païennes ou non.

Il est bien important de comprendre que les gens qui pratiquent le paganisme germanique ne sont aucunement associés au satanisme. Premièrement, nous ne vénérons pas Satan, car nous n’y croyons simplement pas, puisqu’il constitue d’abord une croyance présente dans le christianisme et non dans la religion ancestrale des peuples germaniques.

Quoique le paganisme germanique demeure une religion dite ethnique, c’est-à-dire qui prend son origine dans une communauté ethnique, la plupart des pratiquants demeurent opposés à toutes formes de haine organisée et c’est mon cas aussi !

Divers paliers du gouvernement du Canada reconnaissent le paganisme germanique comme une religion à part entière dont le ministère de la justice du Canada et l’Agence du revenu du Canada.

Le paganisme germanique constitue une religion reconnue officiellement devant la loi de plusieurs autres pays dont l’Islande, le Danemark, la Norvège, la Suède, les États-Unis et l’Espagne depuis 2007.

En conclusion, vous avez tout à gagner à en apprendre davantage sur la religion que votre enfant pratique. L’auteur de ce livre vous invite cordialement à consulter le site Web officiel de l’Ásatrú au Canada au www.asatru.ca notamment et à lire l’article sur Wikipédia sur le sujet en français et en anglais.